Clément Aubert | Le Regard du Cygne
Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Clément Aubert

En résidence de création – Danse avec le Yak

du 17 au 21 août

Danse avec le Yak est un solo, un western contemporain et une épopée quichottesque.
C’est un western de par son esthétique plastique et sonore ; il est aussi quichottesque car s’inspirant des
caractéristiques et mésaventures du célèbre personnage de Cervantes. Danse avec le Yak est une performance où les figures évoquées et les atmosphères convoquées se nourrissent les unes des autres pour créer un monde onirique fait de frottements et de sonorités, d’images équivoques et de danses obscures et limpides, tantôt sacrées, tantôt grotesques et souvent les deux.
Clément Aubert travaille une version jeune public de Danse avec le Yak qui sera présentée le vendredi 27 novembre à 14:30 et à 17:30 au Regard du Cygne dans le cadre des Spectacles Sauvages jeune public durant le festival Signes d’Automne.
Biographie 
Clément Aubert a découvert la danse contemporaine à l’Université de Tours. De 2008 à 2011, il danse pour la compagnie Jackie Taffanel à Montpellier. Il intègre en 2009 la formation Transforme liée au Programme de Recherche et de Composition Chorégraphiques de l’Abbaye de Royaumont alors dirigé par la chorégraphe Myriam Gourfink. Il dansera pour cette dernière de 2011 à 2016. Depuis décembre 2015, il est interprète et collaborateur de Vincent Dupont et de Cédric Cherdel. Praticien certifié en Feldenkrais, il intervient dans le domaine de la pédagogie auprès de publics de tout âge et de tous niveaux. Il développe ses projets artistiques et pédagogiques au sein de l’association tourangelle du Talweg. La Ménagerie de verre à Paris, le PAD d’Angers, ainsi que l’échangeur – CDCN Hauts-de-France, l’accueillent régulièrement en résidence de création. Danse avec le yak, western contemporain et épopée quichottesque, est son premier solo. Dans la continuité de ce premier opus, Clément Aubert est lauréat du dispositif Sur Mesure 2018 de l’Institut français, pour Weastern, un projet itinérant d’échanges et de transmissions artistiques entre le Liban, la France et le Maroc.
Première 
20 février 2021 au Collectif 12 de Mantes-la-Jolie, dans le cadre du festival, les 400 coups.
© Chloé Favriau

Website