SOIRÉE PARTAGÉE – Sylvain Ollivier et Marika Rizzi – Jeudi 25 et vendredi 26 nov 20:00 | Le Regard du Cygne
Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

SOIRÉE PARTAGÉE

JEUDI 25 ET VENDREDI 26 NOV, 20:00

Les Prouesses de l’échec
SYLVAIN OLLIVIER

© J.Brody

Conception Sylvain Ollivier et Marine Colard

Interprétation Sylvain Ollivier

Durée 30 min

 CRÉATION

Avec Marine Colard, Sylvain Ollivier a d’abord écrit un duo sous la forme d’une question : Y aller ou pas (?). Aujourd’hui, avec l’humour qu’on lui connaît, le chorégraphe transforme son hésitation en hypothèse. Telle une prophétie autoréalisatrice, Les Prouesses de l’Échec est devenu un solo et assume pleinement de foncer droit dans le mur. En tordant le cou à l’injonction quotidienne de l’ultra-performance, il livre son lot de promesses : celle de ratés, d’ambitions mal placées, de maladresses et accidents qui à coup sûr, finiront en beauté.

Biographies

Entre la danse, le théâtre, la composition, le DJing, la magie et l’organisation de soirée SYLVAIN OLLIVIER n’a pas eu envie de choisir. En 2015 il crée Ouvreur son premier solo puis, creusant la piste de l’anti-performance, Y aller ou pas (?) en 2018.

Crédits

Production : compagnie LFA / Soutiens précieux : Le Regard Du Cygne, Point Ephémère, Kubilai Khan / Soutiens à la résidence : CN D, Le Regard du cygne, Point Éphémère

Tarifs soirée complète : 15 € / 10 €

Se résoudre dans le vide
MARIKA RIZZI

© DR

Conception et chorégraphie Marika Rizzi

Recherche et interprétation Magali Albespy et Marika Rizzi

Lumières Geoffrey Sorgius

Accompagnement vocale et composition Martin Moulin

Chant distribution en cours

Durée 20 min

CRÉATION

Deux femmes avancent à la lisière d’un cercle lumineux. Le duo explore la notion de marges, ici celles de l’espace, de la lumière et des corps pour entrevoir, en creux, un lieu d’accueil, de rencontre et de sororité. Transitant par les principes du contact-improvisation, Marika Rizzi donne à voir dans l’action du soutien réciproque une puissance plus qu’un vertige. Décentrer, dé-hiérarchiser, suspendre, sont autant d’attitudes chorégraphiques que Se résoudre dans le vide invite à questionner pour étudier les mouvements de dérive du regard, du geste, ou des attentes.

Biographies

Parallèlement à son activité d’interprète (F.Ruckert, O.Duboc …) MARIKA RIZZI s’intéresse aux pratiques somatiques, à la composition instantanée et au contact-improvisation. Son travail se fonde sur ces démarches de recherche laissant émerger l’écriture gestuelle à partir d’états d’attention.

Crédits

Production : Les Moulins de Paillard, Poncé sur le Loir / Coproduction : SPONTé / Soutiens : État – Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire, Théâtre du Marché aux Grains, AFA, Bouxwiller, Le Regard du Cygne. CN D Pantin, dans le cadre de la mise à disposition des studios, La Ménagerie de Verre dans le cadre du Studiolab, l’Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique CDCN, dans le cadre de prêt de studios.