Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Journées Européennes du Patrimoine 2016

Journées Européennes du Patrimoine : Patrimoine et Citoyenneté

Dimanche 18 Septembre 2016 de 10h à 19h

– Entrée Libre –

 

Au programme :

Toute la journée de 10h à 19h :

  • Visites libres
  • Coin lecture sur le patrimoine de la danse, dans un espace détente spécialement aménagé
  • Exposition de peinture des œuvres de Pierre Sève (vernissage à 19h en présence de l’artiste)
  • Bar et restauration légère

Ateliers tout public :

  • 10h – Yoga avec Hermine Bourgadier
  • 11h – Danse-théâtre avec Michaela Meschke et Françoise Roche
  • 12h – Qi Gong avec Joëlle Marelli

Spectacle tout public :

  • Jardin(s) d’Isabelle Dufau à 16h et 17h30

Visites guidées à 13h, 15h et 16h30
La fondatrice du studio Le Regard du Cygne, Amy Swanson, vous ferra découvrir les histoires insolites dont ce lieu est empreint pour le temps d’une visite en sa compagnie.

 

Depuis 2011, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine nous ouvrons grand les portes du studio Le Regard du Cygne pour vous faire découvrir les histoires de cet ancien relais de poste de la fin du XVIIème siècle, aujourd’hui espace alternatif de création et de diffusion.

Dans la tranquillité d’une cour pavée des hauteurs de Belleville, le studio Le Regard du Cygne est un endroit insolite et chaleureux qui garde le charme des ateliers d’antan. La pierre, le bois, le parquet, la hauteur sous plafond et les jeux de lumière naturelle donnent un caractère singulier à ce lieu où l’on se sent si bien.

Nous souhaitons que tous, curieux, amoureux des arts, habitants du quartier, visiteurs en balade et citoyens du monde puissiez profiter de ce lieu et des évènements qui ponctuent cette journée placée sous le thème du patrimoine et de la citoyenneté.

Être citoyen c’est s’intéresser à notre monde, participer aux débats qui construisent notre société, et façonner son avis critique. Les œuvres présentées tout au long de cette journée, sont engagées, questionnent l’actualité et y réagissent.

Isabelle Dufau dans un solo intimiste Jardin(s) évoque l’espace de liberté que l’on cultive en relation avec les évènements extérieurs. Sur les murs le peintre Pierre Sève expose des œuvres marquées par les absurdités que traverse notre siècle. Il est notamment touché par l’histoire du site de Palmyre, patrimoine mondial de l’humanité au carrefour des civilisations antiques, aujourd’hui théâtre de violences et de destructions. Lieu rempli d’histoires, le studio Le Regard du Cygne fondé par l’artiste Amy Swanson, s’est toujours allié aux artistes pour penser son évolution au fil de la mutation perpétuelle de la création contemporaine.


Exposition des peintures de Pierre Sève

Peinture de Pierre Sève – DR

 

L’année 2015 a été sidérante de violence et d’absurdités… Pourtant le XXème siècle n’aura été pas mal en superlatif d’inhumanité et d’infamies. Les 12 tableaux proposés sont les traces parmi d’autres de ces horreurs révoltantes, qui nous font passer le goût des nus, des paysages et des natures mortes. Il est tombé plusieurs orages de cadavres et de monuments détruits. Le conservateur du site de Palmyre y a été égorgé « en direct ». J’ai peint quelques monstres et d’autres choses qui, je pense, portent la trace d’un profond malaise (c’est peu dire) que nous partageons tous.

[toggle title= »Bio Pierre Sève »]
Qui est Pierre Sève ?

  • Né en 1947
  • Fait des études de violon
  • Fils d’instituteurs
  • Au lieu d’aller à l’église il va aux Musées avec son père
  • Il peint depuis l’âge de 10 ans (et avait de nombreux livres de peinture et matériel à disposition dans sa maison)
  • A été chargé d’affiches pour le Cinéclub de l’internat du lycée Malherbe de Caen
  • Fou de cinéma et de musiques
  • A fait une maîtrise sur KLEE, KANDINSKI et BACHELARD
  • Doctorant sur le cinéma à l’EHESS (directeur Christian METZ)
  • Réalise plusieurs mises en scène de théâtre dont Ubu-Roi ; Vol au-dessus d’un nid de coucou ; Tartuffe
  • 25 expositions personnelles en Italie, à Paris et dans les Cévennes
  • Peints tous les matins, jamais la même chose
  • N’en revient pas d’avoir 69 ans
  • A gagné sa vie en enseignant en collège, en lycée, en C.P.R. et en École Normale Supérieure en coopération
  • Aujourd’hui retraité, très occupé à peindre

[/toggle]
[divider_padding]

Jardin(s) d’Isabelle Dufau à 16h et 17h30

Jardin(s) d’Isabelle Dufau © Eva Allouche

 

Chorégraphe et interprète Isabelle Dufau
Mise en lumières Clermont Pithan
Costumes et montage sonore Isabelle Dufau
Photos et projet vidéo Eva Allouche et Isabelle Dufau
Durée 20 minutes

« Chaque danseur est un jardin. » Isabelle Dufau

Lieu intime où l’on est sauf, le jardin est une contestation possible de tout autre espace. Il témoigne de notre capacité à créer et à répondre de façon poétique, bienveillante et insensée à ce qui nous opprime.
La chorégraphie restitue cette dimension politique du jardin, interrogeant les frontières et les contours, la place de l’Art et du vivant dans notre rapport au monde.
Elle rend visible la singularité et la multiplicité d’un lieu où le corps est à la fois le jardin, la présence mystérieuse qui s’y déplace, et la chair qui en porte l’empreinte.
Jardin(s) est un voyage sensuel, une expérience chorégraphique plastique et sensorielle. Il nous invite à entrer dans son espace avec légèreté, curiosité et étonnement. Avec ravissement.

« Dans l’écrin de la musique, la matière sonore et visuelle crée un support et une interaction pour la fragilité des gestes, aux contours aussi vibrants et vivants qu’un jardin. » Nathalie Yokel pour le journal La Terrasse

[toggle title= »Bio Isabelle Dufau »]
Danseuse contemporaine, chercheuse et pédagogue, Isabelle Dufau a commencé son parcours artistique au Brésil où son travail a été primé par l’Association des Critiques d’Art de l’État de São Paulo et l’Association Vitae de Soutien à la Culture. Dès ses premières créations, elle met en jeu la relation danse-musique et interroge la porosité entre les différents langages artistiques. Collaborant régulièrement avec des musiciens et des plasticiens, elle construit un univers singulier où la prééminence du rythme et de l’espace révèlent un corps sensible, nuancé, poétique.

+ Site internet d’Isabelle Dufau +
[/toggle]

[divider_padding]
[clearboth]