Signes de Printemps – Spectacles Sauvages | studio Le Regard du Cygne
Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Signes de Printemps – Spectacles Sauvages

27/03/2015|15:00 - 19:30

5€

Le studio Le Regard du Cygne invite des artistes jeunes ou confirmés à faire le choix de la mise en danger, de la prise de risque artistique, de l’expérimentation. Avec des formes courtes et des extraits, leur talent s’expose sur notre plateau pendant ces deux jours. Professionnels, public, artistes se retrouvent et échangent lors de ces rencontres ludiques et chorégraphiques.


Gervaise d’Odile Cougoule

Chorégraphe : Odile Cougoule
Interprète : Armelle Robillard
Compositeur : Julien Gauthier

L’impossible ascension, le poids, la chute … Gervaise est le personnage central de L’Assommoir d’Émile Zola, ballottée entre perte et espérance, lutte et détresse, rêve. Bancale dans son corps, bancale dans sa vie, elle s’invente un bonheur chimérique dans cet espace intranquille qu’est sa vie.

 

Biographie d’Odile Cougoule

Formée à la danse contemporaine par Karin Waehner à la Schola Cantorum dès 1970, Odile Cougoule complète sa formation par de nombreux stages avec Douglas Dunn, Lucinda Child, Mirjam Berns à partir de 1976 et un séjour à l’école de Merce Cunningham à New York de 1978. Parallèlement, elle suit une formation de journaliste à l’ESJ-école supérieure de journaliste. Depuis ses activités artistiques s’équilibrent entre pédagogie, chorégraphie et écriture. Elle enseigne dans de nombreux stages en France comme à l’étranger et chorégraphie pour sa compagnie dès 1986. Elle collabore aux revues Pour la danse, Danser et Arts de la piste et participe à la rédaction de nombreux ouvrages sur la danse, le cirque et la musique. En 2007, elle est nommée inspectrice de la création et des enseignements artistiques au Ministère de la Culture et de la Communication.


À la fin de la pièce, au noir plateau, pas avant de Jeremy Alberge et Sophie Lèbre

Chorégraphes et interprètes : Jeremy Alberge et Sophie Lèbre

Inspirés par le cadavre exquis et l’écriture automatique, principes de composition, les interprètes laissent une place primordiale à l’aspect ludique dans cette danse mouvementée. Alimenté par le jeu du hasard, ce dialogue fougueux, quasi absurde, dégage des prescriptions, des codes et des modes. Il ne trouve son sens qu’à la fin de la pièce, au noir plateau, pas avant.

 

Biographie de Jeremy Alberge

Après avoir travaillé avec Blanca Li et Ingrid Florin, Jeremy Alberge intègre le Ballet Junior de Genève en septembre 2013. En parallèle, Jeremy porte un vif intérêt à la technique GAGA d’Ohad Naharin et voyage à plusieurs reprises à Tel-Aviv en Israël à l’occasion de workshops organisés pour la Batsheva Dance Company.

 

Biographie de Sophie Lèbre

Après trois années d’études au CNSMDP, Sophie Lèbre rejoint le Ballet Junior de Genève en septembre 2013. D’autre part, Sophie s’enrichit lors de nombreux workshops à PARTS en Belgique, à la Batsheva Dance Company à Tel-Aviv, au festival Impulstanz à Vienne et auprès d’Yuval Pick.


Ruines de Sylvère Lamotte

Chorégraphe et interprète : Sylvère Lamotte
Interprète : Jérémy Kouyoumdjian
Musique : Stracho Temelkovski

Cette création émerge de l’opposition des idées de beauté et de violence. Les interprètes interrogent le public sur le conditionnement particulier du regard, sur les souffrances exposées dans une beauté fragile. Est-ce notre regard qui sublime le réel? Dans quelle mesure sommes-nous les acteurs de cette sublimation?

 

Biographie de Sylvère Lamothe

Après une formation au Conservatoire National de Rennes, Sylvère Lamothe poursuit son parcours de danseur interprète au CNSMDP. En 2007 lors de sa dernière année, parallèlement au Junior Ballet, il intègre le CCN d’Aix en Provence au sein du GUID. Soucieux de diversifier ses influences chorégraphiques, il collabore simultanément avec plusieurs chorégraphes tels que Paco Decina, Nasser Martin Gousset, Marcia Barcellos & Karl Biscuit, Sylvain Groud, David Drouard, François Veyrunes, Perrine Valli, Nicolas Hubert et Alban Richard.


Les Corps Mous#1 de Vincent Lacoste / Groupe Expir

Chorégraphe : Vincent Lacoste
Interprète : Mathias Dou
Musique : Christophe Séchet
Production : Le Relais / Groupe Expir

« Je souhaite réfléchir à une notion qui s’oppose à la dureté de notre temps, qui ouvre à des changements possibles d’états et de façon d’être, de se comporter. Je m’interroge sur les matières qui nous entourent. Je trouve dans la mollesse cette générosité et cet alanguissement qui touchent l’être dans sa vérité, physique, psychique, politique. » V.L.

 

Biographie de Vincent Lacoste

Formé à la danse classique puis contemporaine depuis l’enfance, Vincent Lacoste oriente en 1995 son travail vers le théâtre, tout en restant poreux à l’art chorégraphique et aux arts plastiques. Comme metteur en scène, il monte les textes de Dostoïevski, Beckett, Shakespeare, Bond, Calderon, Odette Elina, Gogol, Albertine Sarrazin, Jules Supervielle, Pirandello et met en voix de nombreux poètes dont Tzara, Celan, Savitskaïa, Nerval, Holderlin, Jaccottet entre autres. Il crée deux installations sonores et vidéos à partir des textes de Charles Juliet (Lambeaux) et Sylvia Plath (Dame Lazare).Depuis 2007, il introduit la danse contemporaine dans ses spectacles, et cosigne trois chorégraphies réunissant interprètes professionnels et personnes en situation de handicap (notamment avec Jocelyne Danchick). Il crée Les Corps Mous, nouveau projet chorégraphique, en croisement avec les arts plastiques. Il est le fondateur et directeur artistique du Relais, centre de recherche théâtrale, de résidence d’artistes du spectacle vivant (danse, théâtre, arts visuels). Ce lieu accueille de nombreuses compagnies en création et ouvre ses portes au public convié pour des soirées de présentation de travaux et des ateliers de pratique.


Les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine / RIDC sont engagées depuis leurs origines dans la recherche, la formation et la création chorégraphique. Ces pièces courtes sont le fruit de recherches personnelles des étudiants danseurs–chorégraphes, un moment de questionnement, de développement d’idées, un certain reflet de leurs univers poétiques.

SPM² de Marion Gregori / Cie Liesse

Chorégraphe : Marion Gregori
Interprètes : Sonia Al Khadir, Marion Gregori, Marine Tanguy (danseurs), Hugo Chassaniol, Hélène Coursaget, Léandre Simioni (musiciens)
Musique : Léandre Simioni
Costume : Catherine et Marion Gregori

SPM² naît d’une envie de dialogue entre composition musicale et chorégraphique. La musique détermine une mouvance corporelle délimitée par un espace géométrique et linéaire. Cet espace devient source d’exploration, où se mêlent dialogues et jeux entre musiciens et danseurs.

 

Biographie de Marion Gregori

Marion Gregori fait sa formation de danseuse au CRR de Boulogne Billancourt où elle obtient en 2012 le 1er prix de danse contemporaine mention très bien à l’unanimité. Elle crée la compagnie Liesse, dans laquelle elle est chorégraphe et danseuse. Elle fait plusieurs spectacles en France et le dernier se joue à l’Opéra de Toulon. Elle est actuellement en formation pour le diplôme d’Etat de professeur de danse aux Rencontres Internationales de Danse Contemporaine.

Pièce courte sélectionnée par les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine / RIDC

À nos tours de mains de Morgane Stephan et Cléa Hourant

Chorégraphes et interprètes : Morgane Stephan et Cléa Hourant
Musique : The Beatles

Un duo qui traite avec humour des confrontations d’égo. Comment avancer ensemble sans se marcher dessus ? Respecter la volonté de l’autre sans trop s’effacer ? S’éloigner pour mieux se retrouver, s’ignorer pour mieux se voir. Le duo surprend le spectateur pour mieux le prendre par la main !

Après s’être formée à la Sorbonne en Histoire de l’art et à Paris 8 en Art du spectacle-danse, Morgane Stephan, initiée à ses débuts au modern’jazz, découvre la danse contemporaine auprès de Françoise Imbert. Elle participe à la reprise de Gueule de Loup de Christine Bastin.

Cléa Hourant commence la danse dans les conservatoires de Nice et Angoulême. Tout en suivant des études de lettres modernes à la Sorbonne, elle danse dans le cadre de la MPAA avec Anne Nguyen, Luc Petton et Jann Gallois.

Pièce courte sélectionnée par les Rencontres Internationales de Danse Contemporaine / RIDC

Détails

Date :
27/03/2015
Heure :
15:00 - 19:30
Prix :
5€
Catégories d’Évènement:
,

Organisateur

studio Le Regard du Cygne
E-mail :
info@leregarducygne.com

Lieu

Studio Le Regard du Cygne
210, rue de Belleville
Paris,75020France
+ Google Map
Téléphone :
0143585593