Signes d’Automne – Série – Numéros Macabres d’Aurélien Richard | Le Regard du Cygne
Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Signes d’Automne – Série – Numéros Macabres d’Aurélien Richard

14/11/2015|20:20 - 21:20

|Récurrent Évènement (Voir tous les événements)

One event on 14/11/2015 at 8:20pm

10€ à 13€
Numéros Macabres - © Maxime Michel et Thomas Adam-Garnung

© Maxime Michel et Thomas Adam-Garnung

Conception, dramaturgie musicale, chorégraphie : Aurélien Richard
Interprétation : Christine Caradec, Julien Fanthou, Aurélien Richard, Emilio Urbina
Assistante chorégraphique, notatrice Laban : Christine Caradec
Regards extérieurs : Olivier Tholliez, Thomas Adam-Garnung
Transmission de Totengeleite de Rosalia Chladek Eva Selzer
La pièce est dédiée à Sylvie Althaparro
Production : LIMINAL
Co-production : Centre National de la Danse, Pantin ; Le Quartz, Scène nationale de Brest ; Le Mac Orlan, Brest ; Danse à tous les Etages ; Internationale Gesellschaft Rosalia Chladek, Wien.
Soutiens DRAC de Bretagne, du Conseil Régional de Bretagne, du Conseil Général du Finistère, de la Ville de Brest, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM.
Soutiens à l’accueil studio : Prisme à Elancourt, Parc de la Grande Halle de la Villette, StudioLab de la Ménagerie de Verre
Durée : 1 heure 15 avec entracte

« Découlant tout naturellement de la pièce Revue Macabre créée en février 2015, les Numéros Macabres sont une forme particulière, pensée pour les espaces les plus divers, de par leur nature ou leur taille.

Pour Revue Macabre, j’ai souhaité m’attacher à l’élaboration d’une « revue », genre protéiforme qui a pris son essor après la première guerre mondiale en France et en Allemagne et qui questionne la logique du numéro. Ainsi, des artistes très différents ont pu proposer leur propre matière à penser, à chanter ou à danser, dans un registre qui leur était propre, et surtout dans un temps absolument resserré. Des temps de grande virtuosité, une frontalité et un engagement pleinement assumés.

Les Numéros Macabres sont une composante de cette création, que je propose ici détachés de leur contexte, dans une logique de récital.

Il s’agit ici de traiter le thème de la mort sur un niveau burlesque, voire grandguignolesque parfois, provoquer le rire et le malaise dans le même mouvement. Travailler ce vertige. Et sur le vide succédant le rire, sur ce rien qui laisse l’homme hébété, face à lui-même.

Le travail autour des cabarets berlinois et parisiens sur des partitions ou propositions de Kurt Jooss, Rudolf Laban, les frères Fratellini, Valeska Gert… est le support d’émergence d’une matière chorégraphique fondée sur la volonté d’obtenir d’un seul corps un corps multiple, sali ou plutôt « grisé » par l’accumulation des références et des différents états qui en résultent.

Les Numéros Macabres sont l’occasion unique de montrer des danses très différentes, tirées du répertoire allemand ou français des années 10 aux années 30, dans leur version originale ou dans des versions « remixées » par nos soins. Différentes aussi, de par leur durée (certaines sont très courtes, d’autres plus développées), mais aussi de par leur nature (théâtrale, clownesque, ou extrêmement exigeantes au niveau du mouvement dansé). D’autres numéros s’appuient sur la possibilité de correspondance avec ces matériaux pour s’élaborer : il peut donc y avoir lieu à des ré-interprétations de scènes de films, par exemple de Louis Feuillade ou d’Andrzej Zulawski, qui traitent elles-aussi du rapport à la Mort dans notre société spectaculaire.» A.R.

 

Biographie d’Aurélien Richard

Pianiste, compositeur et chorégraphe, il est né en 1980 en Bretagne. Parallèlement à son activité de soliste et de chambriste, il collabore aux projets chorégraphiques de William Forsythe, Jiri Kylian, David Wampach, Cecilia Bengolea et François Chaignaud, Mié Coquempot, Maud Le Pladec, Julia Cima ou Gaël Sesboüé.

Il écrit ses propres spectacles et performances, dont Hoketus (2009), œuvre chorégraphique et musicale, Noces/Quatuor (2013), remix chorégraphique des Noces de Nijinska/Stravinski, et enfin Revue macabre (2015), une pièce protéiforme mêlant revisitation du répertoire chorégraphique allemand et autrichien des années 20/30 à des musiques romantiques ou modernes jouées en direct.

Aurélien Richard questionne dans son travail les correspondances et tensions qui se nouent entre une structure chorégraphique et musicale, entre le corps d’un danseur et celui d’un musicien. Il met ainsi en lumière les possibilités de maillage entre la mémoire, la partition, la transmission, l’interprétation et le remix, avec des corps et des pensées au présent. Sa compagnie Liminal est basée à Brest. Il est par ailleurs artiste associé de la revue de danse Ballroom.

Site internet

Détails

Date :
14/11/2015
Heure :
20:20 - 21:20
Prix :
10€ à 13€
Catégories d’Évènement:
,

Organisateur

Le Regard du Cygne
E-mail :
info@leregarducygne.com

Lieu

Le Regard du Cygne
210, rue de Belleville
Paris,75020France
+ Google Map
Téléphone :
0143585593