Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Masterlass, technique et répertoire d’Isadora Duncan

Portes Ouvertes

lundi 31 mars 14h30

Masterclass, technique et répertoire d’Isadora Duncan

Entrée libre

© Arnold Genthe*

avec Amy Swanson et Lætitia Doat

 

Une classe est offerte au regard et aux questions du public. Pendant la classe, les danseuses parleront de la technique et des qualités de gestes développées par la danseuse américaine Isadora Duncan il y a plus d’un siècle.

Ces qualités particulières peuvent nourrir le travail d’un danseur contemporain et inversement, les savoirs actuels en danse éclairent le geste d’Isadora Duncan.

*Détail d’une photo d’Anna Duncan 1926, merci à Kathleen Quinlan Zetterberg

 

 

[toggle title= »Bio Amy Swanson »]Originaire de Boston, Amy Swanson, chorégraphe et danseuse, se consacre à la danse très jeune et étudie avec des grands chorégraphes et dans des écoles de la Danse Moderne en Amérique dans les années 70. Elle découvre les écrits, la danse et la technique d’Isadora Duncan et s’attache plus précisément à cet enseignement et au répertoire, dont elle est héritière d’une centaine de chorégraphies. Depuis 1980, elle vit à Paris et ses propres chorégraphies sont jouées dans toute la France et en Europe. Elle collabore avec Kathleen Quinlan, Fabrice Dugied, Koffi Kôkô, Sheela Raj, Alain Marty, Jean-Christophe Bleton, Anne-Marie Reynaud, Jean-Michel Agius, Joseph Russillo, Laurent Cotillard. Elle danse avec des partenaires d’horizons très divers : Kader Belarbi et Michaël Denard, étoiles de l’Opéra de Paris, Fabrice Dugied, Lari Leong, Lluis Ayet, Yann Le Gac, Colette Bergé, Didier Sandre, le pianiste Jeffrey Grice, etc. Avec son mari Alain Salmon, les Guibert, Fabrice Dugied et d’autres amis, elle ouvre à Paris en 1984, le studio Le Regard du Cygne. En 2004, elle crée Sur les traces de la sorcière au prieuré de La Taille à La Haye d’Ectot en Basse-Normandie, nouveau lieu pour des résidences d’artistes.[/toggle]

[toggle title= »Bio Lætitia Doat »] Lætitia Doat découvre l’esthétique d’Isadora Duncan en assistant à un projet de transmission au CND en 2005 et décide d’y consacrer sa thèse. A Paris, Londres ou New York, elle se rend dans les bibliothèques pour effectuer un important travail d’archives ; dans les musées, elle compare les dessins de la danseuse à la sculpture grecque antique ; dans les studios, elle s’initie à la technique Duncan auprès de Lori Belilove, Catherine Gallant, Barbara Kane, Françoise Rageau, Adrienne Ramm, Amy Swanson. Inscrite en cinétographie (notation Laban) au CNSMDP depuis 2011, elle déchiffre des extraits du répertoire d’Isadora Duncan à partir de partitions écrites par Nadia Chilkovsky. Elle conclue son doctorat au département danse de l’Université Paris 8 en novembre 2013 en proposant un mémoire intitulé Voir et donner à voir la danse d’Isadora Duncan ainsi qu’un récital de danses interprétées avec la pianiste Alissa Zoubritski.[/toggle][clearboth]