Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Soirée Double – Comment j’ai réussi à ne pas aplatir mon mari / Cie Les Gens du Quai

[one_half]

SOIRÉE DOUBLE

 

[/one_half] [one_half_last]

Tarifs 1 spectacle : 13€/10€

Tarifs 2 spectacles : 20€/15€

[/one_half_last]

vendredi 17 mars à 21h00

Comment j’ai réussi à ne pas aplatir mon mari  d’Anne Lopez et François Lopez / Cie Les Gens du Quai

+ précédé de Paradox  à 19h30 +

Comment j’ai réussi à ne pas aplatir mon mari © Alain Scherer

 

Conception – Anne Lopez et François Lopez
Interprètes – Youmi Bazoge,
 Anne Lopez, François Lopez, Léonardo Montecchia et Karina Pantaleo
Musique
 – François Lopez,
 Arthur Kent & Sylvia Dee, Nuova Compagnia di Canto Popolare
Regard Extérieur – Claudine Bertomeu et Diane Peltier
Co-productions et accueils en résidence – Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine,
 Institut Emmanuel d’Alzon Nîmes
Soutiens – DRAC Languedoc Roussillon, Région Languedoc Roussillon, Département de l’Hérault, Ville de Montpellier, la société ACSI 2, Adami
Durée – 50 minutes

 

Le couple sous toutes ses coutures ! Anne Lopez et François Lopez, frère et sœur dans la vie, entrent en scène au bras de trois comparses pour faire valser le mariage et ses mythes. Elle est hystérique ou résignée, lui, passe de l’homme parfait à l’homme-objet. Ils s’opposent et s’aimantent, jusqu’à ce qu’en contrepoint au burlesque la part monstrueuse de tout un chacun apparaisse.

 

[toggle title= »Bio Cie Les Gens du Quai »]

La compagnie LES GENS DU QUAI, implantée à Montpellier depuis 1994, a été créée par Anne Lopez et François Lopez avec l’esprit du collectif, du partage, où chacun de sa place traverse l’espace de la recherche, de l’expérimentation. Elle, chorégraphe et performeuse, lui compositeur, musicien, performeur, frère et sœur dans la vie, Anne et François Lopez s’attachent à travailler avec et pour le public, le plus large possible autour de chaque projet artistique qu’ils impulsent. Guidés par le souci constant d’enrichir leur démarche de l’expérience acquise au cours des différentes rencontres de leurs parcours, ils font de la relation à l’autre une base fondamentale dans leur processus de création.
Des actions autour de chaque expérience de diffusion sont mises en place : des ateliers et workshop, des conférences dansées, des cours d’histoire de la danse, des performances.
Ici, les artistes s’engagent à questionner le sens de chaque projet implanté dans un lieu, dans un certain contexte politique, historique, social et culturel. Cette nécessité de transmission est le facteur qui les pousse à écrire, à créer.
Chaque pièce, différente par sa forme traite du réel, en laissant une large place au burlesque, au mélange des genres, à une énergie parfois rageuse.
Leurs pratiques d’ateliers au sein des grandes écoles comme Sciences Politiques et Centrale, ainsi que dans les écoles d’art du Languedoc-Roussillon, les collèges et lycées en collaboration avec le FRAC Languedoc-Roussillon et le travail de 20 ans avec les personnes autistes, leur a permis de comprendre que chaque écriture, chaque œuvre se fait l’écho d’une rencontre, le travail du chorégraphe, du performeur est d’en donner une interprétation. Leur esthétique s’adresse à tous et elle défend l’idée que la danse, nichée dans le corps de chacun se déplie parfois naturellement, parfois plus difficilement, c’est par un travail d’atelier qu’on peut la pousser à se déplier. Le travail artistique s’appuie sur ce que l’altérité déplace en chacun de nous.
Chaque spectacle est soutenu par un ou plusieurs partenaires, il rassemble une équipe au plateau, et une autre hors plateau, il évolue ou change selon les lieux et les instants, parce que vivant, son écriture se fixe au moment de la première pour n’évoluer que très sensiblement.
Nous revendiquons notre attachement à la longévité des collaborations. Travailler et retravailler, pour creuser toujours plus ce qui nous meut, ce qui nous soulève et nous pousse à créer envers et contre tout.
[/toggle]

[toggle title= »Bio Anne Lopez « ]

Anne Lopez commence la danse à Uzès en 1986 suit les formations de Sylvie Giron, Odile Duboc, Carlotta Ikeda, François Verret, Benoit Lachambre et Mathilde Monnier. Elle danse dans la compagnie Longitude implantée au Triangle à Rennes (1990) avec Roni Deruyver et Fréderic Vaillant. Poursuit sa formation au Conservatoire National de Région, Montpellier (1992-94). Danse pour Yann Lheureux pour De l’être chair (1995), Laurent Pichaud (compagnie X-Sud) pour Viva (1996) et DoubleV (1999), Feignants (2002) Référentiel Bondissant (2005), participe à l’événement Potlatch de Mathilde Monnier (2000).
En juin 2004, elle reçoit le prix de la SACD Nouveau talent chorégraphie pour l’écriture de la pièce De l’avant Invariablement (projet dance/web/europe). En juin 2007, elle répond à l’invitation de Daniel Larrieu pour la création d’un solo (Miss Univers) interprétée par Chiara Gallerani dans le cadre des Vif du sujet (SACD) Festival MontpellierDanse07. En Janvier 2007. Elle initie les ateliers « Pratique du spectateur » pour le CCN Languedoc Roussillon.
A partir de 2008, elle réalise régulièrement des performances au Musée des Beaux arts de Nîmes, au Carré d’Art de Nîmes, au FRAC LR, au CRAC LR, à l’école préparatoire de Sète et l’école des Beaux Arts de Perpignan.
En 2009, elle assiste Mathilde Monnier pour les reprises de City Maquette  en tournée à Evry, Reims, Montpellier, Uzès, Woking et Paris.

Anne fonde la compagnie Les gens du quai avec François Lopez en 1994.
Réalise les pièces Meeting (1998), L’invité (1999), Ecoute Oenone (1999), Révoltes (2000), De L’autre (2001), Litanies (2002), De L’avant invariablement (2004), Face à vous (2005), Idiots Mais Rusés (2007), Miss Univers (2007), La Menace (2008), Duel (2009), Feu à Volonté (2011), Mademoiselle Lopez (2012), Miracle (2013), Comment J’ai Réussi (2015), Celui d’à côté (2015), Paradox (2016), Trident (2016) et le Flashmob Comme si et comme ça (14nov 2015). La compagnie diffuse ses pièces en France et à l’étranger, les dernières pièces ont été créé en Bulgarie (black Box festival Plovdiv) et au Brésil (Centre chorégraphique de Rio).

Depuis 1993, elle mène des ateliers d’écriture chorégraphique autour de chaque spectacle diffusé dans les théâtres et festivals. Cette expérience entre transmission et création enrichit considérablement son travail de chorégraphe.
Elle intervient régulièrement dans les écoles, collèges et lycées dans le cadre de Résidence d’Artistes mais aussi Sciences Po ainsi qu’à Centrale à Paris depuis 2011 dans le cadre des ateliers artistiques, à la termitière CDC Ouagadougou en 2010, à la maison d’arrêt de Nîmes en partenariat avec le théâtre de Nîmes, à l’école préparatoire des Beaux Arts de Sète (2007-2015).
Régulièrement, elle assure des cycles de conférences performatives la danse à portée de main ou les pieds dans le plat pour les théâtres, les centres d’art, les musées, les festivals, les médiathèques, les congrès…

Depuis 25 ans, elle mène une recherche et des projets chorégraphiques avec des personnes autistes. Elle est titulaire d’un DESS de psychologie clinique et psychopathologie – Université Paul Valéry de Montpellier.
Elle est également auteur du Film Les Géographes co-produit par Les Films Pénéloppe, France 3 et LesMursd’Aurelle (2000). Auteur également du film 10 Petits Danseurs avec des enfants autistes pour le service d’accueil Le Sasje à Bagnols-sur-Cèze (2001).
[/toggle]

[toggle title= »Bio François Lopez »]

Musicien autodidacte membre fondateur du groupe Clandestins (1983-1992), album cd Clandestins chez New Rose, diverses compilations tournées en France, Belgique, Suisse et Allemagne. (1ère partie de la Mano Negra au Zénith). Fonde en 1994 le groupe Guérilla , sort en 1998 le cd Cold Front, puis en 99 le cd Manifestes, tournées en France et en Italie avec Molotov Cocktail (Usa), Headcleaner (GB), etc. En 2004 fonde le groupe rock SUPREMATIC
Compositeur et fondateur de Burden (projet de musique électronique) deux albums SN1199 et SN0202 (Snark prod.)

Compositeur, musicien et interprète de la compagnie Les Gens du Quai pour Un pas dans l’âme, Vox Populi, Meeting (1998), L’invité (1999), Ecoute Oenone (1999), Révoltes (2000), De L’autre (2001), Litanies (2002), De L’avant invariablement (2004), Face à vous (2005), Idiots Mais Rusés (2007), La Menace (2008), Duel (2009), Feu à Volonté (2011), Mademoiselle Lopez (2012), Miracle (2013), Comment J’ai Réussi (2015), Celui d’à côté (2015), Paradox (2016), Trident (2016) et le Flashmob Comme si et comme ça (14nov 2015).
Crée également la musique de Villa les Roses (1999), Nous Autres et de Résider, Résonner, Résister (2005) de la compagnie Didier Théron. Travaille également avec Yves Noel Genod pour Barracuda, Jesus revient en bretagne et Nouveau Monde. Compose la musique de Bleu de terre rouge pour Lluis Ayet & Rita Quaglia. Compose la musique de Mrs Smith se réveille de et avec Maria Clark, compose la bande son de Lluis Ayet, Croyez-Moi.

Performeur et co-auteur avec Jean-Philippe Derail de Do It Yourself (création 2008). Musicien dans le projet Postcards  de l’Electric Pop Art Ensemble dirigé par Patrice Soletti (2011).

Concepteur et performeur de Téléscopage Insolite au Carré d’Art Musée d’Art Contemporain de Nîmes pour la Nuit Européenne des Musées 2012 et au Musée de Lodève (2012).
Concepteur et performeur du Grand Direct pour Menace-TV en 2009, joué entre autre au Centre Régional d’Art Contemporain de Sête (2011) et au Théâtre Jean Vilar(2011).
En tant que réalisateur anime la classe artistique du Collège Les Escholiers de la Mosson (2011).

Ingé son pour Now the field is open d’Hooman Sharifi, session studio avec Habib Bushehri (percus) 2012.
Ingé son sur Au Monde et Tout ça pour te dire de Laurent Dhume, Jean-Marie Frédéric et Frédéric Tari (poésie-concert).

Musicien sur le spectacle interactif multimédia Cheat Mode, (de et avec Eox et Lauren Rodz). Réalisateur pour la performance filmée Les Cuisines du film Documentaire  de et avec Caroline Champion (Carré d’Art – 2011).

Scénographe pour Andromakers duo electro pop (34 Tours 2010).
Compositeur en résidence au Lycée agricole de Narbonne.

Réalisateur de films et vidéos institutionnels à Marseille, culturels au Festival des Femmes de la méditerranée à Aix-en-Provence, et d’un clip diffusé sur M6 pour PIAS France.

Réalisateur du Film Les Géographes co-produit par Les Films Pénéloppe, France 3 et LesMursd’Aurelle (première diffusion France3 sud 13/12/00).
Réalisateur du film 10 Petits Danseurs avec des enfants autistes pour le service d’accueil Le Sasje à Bagnols-sur-Cèze (2001).
Réalisateur et producteur de MenaceTV (chaine web).
[/toggle]

[toggle title= »Bio Youmi Bazoge »]
Née en fervrier 1996. Grandi dans le Cirque Pacotille qui est une compagnie familiale itinérante, elle y apprend les différentes disciplines du cirque. Débute la danse en Aveyron à Rodez et Millau puis intègre les classes de danse contemporaine et classique du conservatoire de Castre, puis celle de danse contemporaine du conservatoire de Montpellier et obtient le DEC (Diplôme d’Études Chorégraphiques) en 2015. Fait partie en parallèle de la classe de violon du conservatoire. Intègre la compagnie Les Gens du Quai pour la création Paradox en 2016 et tourne en parallèle avec le cirque Pacotille ainsi que dans un quatuor de musiques traditionnelles. Pratique la danse de couple : traditionnelle et tango.
[/toggle]

[toggle title= »Bio Leonardo Montecchia « ]

Après une formation et un parcours de comédien et danseur à Buenos Aires – Argentine, Leonardo Montecchia s’installe en France en 1998, grâce à une bourse de la Fondation Antorchas et de l’Ambassade de France en Argentine. Cette bourse lui permet d’obtenir une Licence en Arts du Spectacle option danse à l’université Paris VIII. Puis il continue sa formation auprès de Mathilde Monnier, dans le cadre de la Formation Professionnelle du Centre Chorégraphique de Montpellier en 2001. Parallèlement, il travaille avec différentes compagnies à Londres, Zurich et Turin. Il entame son parcours de chorégraphe par la composition de deux créations : La Cravate (2001) et duO2 (2002). En 2004, il crée la Compagnie de la Mentira au sein de laquelle il compose plusieurs pièces où danse et texte s’entremêlent : Le MenSonge (2003), Potosi, la montagne d’argent (2005), Intimidité (2006), Patetico (2006), French Kiss (2007), Tout va bien et Entrelacés (2008), Le Nombril (2010), Tango Paradoxe (2011), Tout Terrain (2014), In-Utile (2016).

En 2005, à Montpellier, il crée le concept des « Hors Lits », performances en appartement permettant expérimentations et rencontres avec le public dans une grande proximité. Depuis les « Hors Lits » se sont installés en 35 villes en France et à l’étranger.

En 2008, il suit le programme « Transforme » dirigé par Myriam Gourfynk, à la Fondation Royaumont, qui lui permet d’entamer une démarche de recherche sur la notion d’écriture chorégraphique.

Parallèlement à son parcours de danseur et de chorégraphe, Leonardo Montecchia enseigne la composition chorégraphique et le Tango-contact, en donnant des stages en Europe et Amérique latine. Il anime également de nombreux ateliers de danse auprès de divers publics amateurs – personnes âgées, personnes handicapées, adolescents, étudiants, ou scolaires – et s’attache à valoriser le potentiel de chaque individu et à le guider par l’expérience du mouvement, vers la découverte et le ressenti d’un autre corps possible.

En 2015/16 il est artiste en résidence à l’Université de Montpellier, dans ce cadre il réalise la création du parcours chorégraphique « In-Utile ».

Actuellement il travaille en tant que chorégraphe, metteur en scène et pédagogue pour la Compagnie de la Mentira ; comme chorégraphe, interprète et enseignant pour plusieurs compagnies, et institutions en France et à l’étranger.
[/toggle]

[toggle title= »Bio Karina Pantaleo « ]

Titulaire du Diplôme d’Enseignement de la Danse Contemporaine, elle est formée à la danse classique et jazz au Conservatoire d’Aix-en-Provence.
Après un passage à la formation professionnelle d’Anne-Marie Porras, elle rejoint l’école de Maurice Béjart Mudra à Bruxelles puis le Ballet Rambert à Londres.
A Montpellier, elle participe aux créations des chorégraphes : Yann Lheureux, Patrice Barthès, Leonardo Montecchia, Natalie Mangwa, Yong-Ho Nam, Germana Civera, Anne Lopez.
Et propose des duos souvent en collaboration d’Eve Jouret.

Pour le jeune public, elle élabore plusieurs chorégraphies dans le cadre de la manifestation Poem’Express, ou pour Opéra Junior.
Et fait partie de l’équipe pédagogique des compagnies Rita Cioffi , Fabrice Ramalingom pour Danse à l’Ecole et François Rascalou pour Danse à la Crèche.

Elle enseigne la danse pour la formation professionnelle des Arts du Cirque Balthazar depuis 2001 et au Conservatoire depuis 2013.

En tango, elle a suivi l’enseignement d’Erna et Santiago Giachello.

Elle crée des duos danse contemporaine tango avec les chorégraphes Leonardo Montecchia et Patrice Barthes.

Elle enseigne auprès de Jean-Sebastien Rampazzi.

Elle pratique le yoga et le pilate.
[/toggle]

 


[divider_padding]

[clearboth]