Simply enter your keyword and we will help you find what you need.

What are you looking for?

Conférence Dansée – Olivier Lefrançois Cie Espace des Sens

Conférence Dansée

samedi 18 mars à 20h00

Viens tel que tu es !
d‘Olivier Lefrançois / Cie Espace des Sens

Tarif 5€ / Entrée libre pour les moins de 18 ans

 

Viens tel que tu es © Homard Payet

 

Chorégraphe et interprète – Olivier Lefrançois
Production – Cie Espace des Sens
Soutien – WIP Villette
Durée – 60 minutes

 

« Viens tel que tu es ! » – Une culture ?

Au regard des clichés et idées reçues sur le hip-hop, peut-on oublier ce que l’un de ses fondateurs, Afrika Bambaataa, pouvait déclarer pour le définir : « Le terme hip-hop exprime le fait d’élever son esprit en utilisant sa créativité, son intelligence et son potentiel physique, pour ouvrir de nouveaux champs artistiques et créer de nouvelles sensations.» Ce postulat pose la nécessité de cette conférence.

Trop de confusions s’imposent aujourd’hui pour définir la culture Hip-hop, où le RAP qui n’en est qu’une matière, en est perçu comme l’essence, où la violence qui n’y est qu’un évènement contextuel en devient un fondement. « Come as you are ! » n’est pas un effet de flow pour une occasion festive de DJ Kool Herc, (autre fondateur), mais bien l’appel au métissage qui met en mouvement. Venir d’horizons différents pour composer ensemble, c’est ce que la France découvre, en 1982, lors de la tournée « New York city rap».

Proposer de présenter la culture Hip-Hop par une conférence dansée, c’est permettre au public d’en comprendre les fondements, comme les enjeux, par un discours historique nourri qui s’appuie sur une démonstration interactive et en direct. La conférence s’étaye de témoignages, de liens philosophiques et sociologiques, d’écoute musicale et de références à l’histoire de la danse, comme ses origines ethnoculturelles. De là peuvent ainsi s’expliquer les processus de création des précurseurs, les évolutions des danses dites hip-hop qui définissent des courants. Par tous ces moyens, le débat s’ouvre sur cette culture qui pourrait bien donner sens au métissage.

Cette conférence a été à la source de la création Qu’en sera-t-il d’hier ? (Paroles d’anciens) de la Compagnie Espace des Sens.

La proposition est simple, mais offre un travail qui s’adresse tant aux professionnels, qu’aux amateurs et aux novices. La réunion se fait autour de la pratique, du désir, de la curiosité.

 

[toggle title= »Présentation Cie Espace des Sens »]

Espace des Sens. L’ensemble de ces mots porte en eux-mêmes les grands axes de travail de la compagnie. L’espace c’est à la fois l’espace qui nous entoure et celui qui nous relie. Cet espace où se font des actions, où s’illustrent des besoins de s’exprimer. C’est aussi le mouvement dansé qui se projette dans l’infini. Ou celui d’un espace interne qui construit un chemin à l’intérieur de soi pour grandir. C’est la trajectoire parfois directe, parfois sinusoïdale pour aller vers un objectif… Sens signifie perception. Elle est propre à chacun, elle est dans l’instant une réalité sur laquelle on peut s’appuyer. Il signifie aussi le sens symbolique, le pourquoi on fait ce métier, le pourquoi…

 

Mes spectacles traitent de l’ancien et de son rôle dans l’éducation, la société, l’histoire… De la culture hip-hop dans son rôle fédérateur et de ces notions de métissage… De la similitude entre la femme et l’homme noir dans ses combats historiques pour ses droits… Du sans domicile fixe… De la schizophrénie… De la barrière à faire tomber entre le spectateur et l’artiste…La compagnie a toujours défendu à travers des actions culturelles le droit à l’expression pour tous ; actions dans des centres de détention, en psychiatrie, en long séjour à l’hôpital, dans des instituts médico-spécialisé, des maisons de l’enfance, des maisons de retraite…Elle a accompagné des actes créatifs de chorégraphes dans des Instituts Français en Afrique : Tchad, Guinée Équatoriale et à l’École des Sable.

http://compagnieespacedessens.com/

LES SPECTACLES DEPUIS LA CRÉATION :

> Éveil, 2007

> O. Keskia, 2008

> Prière de femme, 2010

> Conférence Dansée, Viens tel que tu es ! Une culture, 2011

> Qu’en sera-t-il d’ hier ?, 2012

> B a boy, 2014

> Elle n’est pas l’homme que je suis, 2015

> Trace, Empreinte, Écriture, 2016

La compagnie Espace des Sens est subventionnée par le Conseil Général de la Seine Saint Denis (93) au titre de l’aide au fonctionnement (2013-2016).

Olivier Lefrançois est artiste associé au Centre de Danse le Galion à Aulnay-sous-bois (93) depuis 2013 (2013-2016).

La compagnie a reçu le soutien d’Act’Art 77 et de l’ADIAM 91 pour les spectacles Eveil, O.Keskia et Prière de femme ainsi que des villes de Saint Germain-lès-Arpajon (91), Palaiseau (91), Morsang-sur-orge (91). O. Keskia a été coproduit par le Centre Culturel Le Moustier à Thorigny-sur-Marne (77) et le Centre de Danse Le Galion (93).

Conférence Dansée, Viens tel que tu es ! Une culture a été soutenu par WIP Villette (75) et La Maison des Métallos (75).

Le spectacle Qu’en sera-t-il d’ hier ? a été coproduit dans le cadre d’accueils en résidence par le Centre National de Créteil et du Val de Marne, Cie Käfig, direction Mourad Merzouki (94) et par le Centre Chorégraphique National de La Rochelle, Cie Accrorap, direction Kader Attiou (17). Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France dans le cadre de l’aide à la création, de WIP Villette (75) et de La Maison des métallos (75).

B a Boy a été coproduit dans le cadre d’accueils en résidence par le Centre National de Créteil et du Val de Marne, Cie Käfig, direction Mourad Merzouki (94), Le Centre de Danse Le Galion (93), par le Centre Chorégraphik Pôle Pik de Bron (69). Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France dans le cadre de l’aide à la création, et de La Maison des métallos (75).

Elle n’est pas l’homme que je suis et Trace, Empreinte, Écriture ont été coproduits par le Centre de Danse Le Galion (93).
[/toggle]

[toggle title= »Bio Olivier Lefrançois »]

Danseur, chorégraphe et pédagogue.

Sa première rencontre avec la danse remonte à 1983. Il crée sa première compagnie de danse hip-hop « XYZ » en 1988 et, jusqu’en 2000, exerce cette danse principalement dans l’événementiel et à la télévision.

En parallèle, il est interprète pour des compagnies de jazz (Claudette Walker en 1988 et René Deshauteur en 1992/1993), de danse contemporaine (Jean-Michel Agus en 1994), des opéras en danse néo-classique et contemporaine, sur les scènes de Covent Garden, de l’Opéra Bastille, du Théâtre du Châtelet (King Arthur de Ron Howel en 1993, Mahagony de Shun Walsh en 1995, Rigoletto de Jérôme Savary en 1996…).

À partir de l‘annee 2000 il se consacre entièrement à la danse hip-hop, comme interprète, chorégraphe et metteur en scène. Il met en scène plusieurs pièces parmi lesquelles « Racine » des Wanted Posse et « Buanattitude » de Junior Bosila. Il assiste également les chorégraphes Bouba Landrille Tchouda (compagnie Malka), Bintou Dembélé (compagnie La Rualité), Sébastien Lefrançois (compagnie Tra c de Styles) et Farid Berki (compagnie Melting Spot, pour laquelle il fait également partie des interprètes des spectacles « Hip Hop Aura » et « Les enfants perdus »)… Il assiste aux répétitions des compagnies de Kader Attou, Farid Berki, Hamid Ben Mahi, Anthony Egéa et Phase T et analyse les modes de transmission chorégraphiques, les modes de composition et ce qui constitue la particularité des différentes écritures.

En 2010, il crée « Prière de Femme », une commande d’Act’art 77 pour le Festival Hoptimum. Suivent les créations « O.Keskia » (2008), « Conférence dansée » (2011), «Qu’en sera-t-il d’hier ? », « Paroles d’anciens » (2013) qui tournent régulièrement. En 2015 il co-écrit le duo « E-CHANGE » avec Hakim Maiche, et « Be a boy n’est pas l’homme que je suis », projets soutenus par le CCN de la Rochelle, le CCN de Créteil, par la Drac Ile de France et le Centre de danse du Galion à Aulnay-sous-Bois. La même année il intègre la compagnie Karma Dance Project comme interprète, chorégraphe et regard extérieur.

Il a obtenu le diplôme d’état en danse contemporaine et le diplôme de formateur de formateurs en « AFCMD » (analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé) au Centre National de la Danse.

En 2012, il participe au film Approches somatiques et création artistique sur l’AFCMD avec Odile Rouquet. En 2013, le CCN de La Rochelle, en partenariat avec le CESMD de Poitou-Charentes, lui commandent des écrits sur les différentes esthétiques de danse hip-hop en France.

Il enseigne les modes de composition et donne des cours techniques de hip-hop à l’Ecole des Sables (Sénégal), faisant un lien entre les danses traditionnelles et les techniques fondamentales de la danse hip-hop.

Responsable pédagogique de danse hip-hop au Centre de Danse du Galion d’Aulnay-sous-Bois, il donne des cours de technique et fonde en 2014 la formation « De la formation à la création », projet soutenu par la région et le Centre de Danse le Galion.

Il enseigne l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé et les modes de compositions à la Juste Debout School et au Centre de formation Rêvolution du chorégraphe Anthony Egéa à Bordeaux.
[/toggle]

 

 

[divider_padding]

[clearboth]